83368356_1461726983985525_4215183322084540416_n.jpg

ACTUALITES
 

Airbus réalise avec deux A350 le premier vol long-courrier calqué sur les oiseaux migrateurs

Deux Airbus A350 ont effectué un vol transatlantique l’un derrière l’autre, réduisant significativement la consommation de carburant de l’appareil suiveur. Outre les carburants alternatifs, l’optimisation de trajectoires constitue un levier de choix dans la décarbonation du secteur.

Le vol en V des oiseaux migrateurs sied à merveille aux avions. Airbus en a fait la démonstration mardi 9 novembre en assurant le vol de deux A350 d’essais se suivant à trois kilomètres de distance, reliant Toulouse (France) et Montréal (Canada). C’est le premier vol long-courrier effectué dans le cadre de son projet fello’fly, cantonné jusque-là à des essais menés en Occitanie. Et le résultat a répondu aux attentes, avec une réduction de 6 tonnes de CO2 pour l’appareil suiveur.

 

Cette démonstration à grande échelle donne du poids à cette solution basée sur le biomimétisme. Explication : l’avion suiveur récupère l’énergie perdue par l’appareil en tête en volant dans le courant d’air ascendant créé par son sillage, tout en évitant les zones de turbulences. Airbus a dû développer des systèmes de contrôle de vol ad hoc pour garantir la sécurité de l’opération. Le vol transatlantique des deux A350 confirme in fine un potentiel d'économie de carburant de plus de 5 % sur les vols long-courriers grâce à cette technique de vol, souligne l’avionneur.

migrateurs.jpg

Crédit photo : S.Ramassier - Airbus

Le dernier A380 d’ANA s’envole

La livraison du troisième exemplaire de la commande de la compagnie japonaise a été reportée deux fois, à cause de la crise du transport aérien international liée à la pandémie du Covid-19.

Vendredi 15 octobre 2021, à 18h10, heure locale a décollé le tout dernier Airbus A380 neuf à quitter le centre de livraison Airbus de Toulouse-Blagnac pour Tokyo-Narita. Il s'agit du dernier exemplaire de trois Airbus A380-800 qu'avait commandé la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA). Cette livraison devait initialement avoir lieu en avril 2020, mais elle avait été reportée une première fois en octobre 2020, suite à la crise du Covid-19. Après celui d'ANA, au départ de Toulouse, il restera encore deux A380 à livrer avant la fin définitive de la chaîne d'assemblage. Ils décolleront de Hambourg et seront livrés d'ici la fin de l'année à Emirates, plus grand opérateur de l'A380 dans le monde. 

Cap sur Hawaii

ANA avait reçu son premier A380 "Flying Honu" avec sa livrée si particulière rappelant une tortue de mer de Hawaii en mars 2019 (avec une livrée bleue), et son deuxième exemplaire deux mois plus tard avec une livrée verte. Le troisième appareil arbore quant à lui une livrée orangée et il est configuré comme ses deux prédécesseurs en 520 sièges, répartis sur quatre classes : 8 Première, 56 classe Affaires, 73 en classe Premium Economy et 383 sièges en classe économique. Il sera placé comme ses deux frères sur la ligne Tokyo-Narita/Honolulu, très prisée par la clientèle japonaise, notamment pour les voyages de lune de miel. 

thumbnail_IMG_1819.jpg

Crédit photo : Yuriko Nakao - Aviation Wire

En plus des articles de cette page Actualités, vous pouvez retrouver des informations intéressantes sur l'actualité aéronautique de France sur le blog Aero ! N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Instagram pour suivre notre actualité en temps réel ! 

insta.png